Inoubliable FAUSTO MESOLELLA

Mon personel petit souvenir d'un artiste inoubliable, un genie de la guitare mais  au même temps un homme extraordinaire, aimable et profondément humain

 

 

J'ai rencontré personnellement pour la première fois Fausto Mesolella en 2000, l'année où il a remporté le Festival de Sanremo avec son groupe Avion Travel.
Je l'ai connu à travers Nada avec laquelle j'avais commencé à travailler soit pour ses concerts que pour un nouvel album.
Et avec mon label Storie di note nous avons commencé à nous occuper également de Nada Trio, son virtuose trio acoustique avec la guitare de Fausto Mesolella et la contrebasse de Ferruccio Spinetti.

Puis, pendant près de 20 ans beaucoup de choses se sont passés ... Fausto a donné ses guitares magiques et a supervisé les arrangements dans deux albums entre le plus importants que j’ai produit et publié « L’amore è fortissimo e il corpo no» Nada (2001) et « Il Contestorie » Giorgio Conte (2003), et nous avons eu l'honneur d'inaugurer notre "Piccolo Auditorium" à Orvieto (entre Florence et Rome) avec un concert du Nada Trio et, même quand Ferruccio a quitté le trio pour donner vie à Musica Nuda (avec Petra Magoni en 2004), la collaboration et la symbiose entre Nada et Fausto elle a continué encore plus forte qu’auparavant.

Et en ces derniers 10 ans, en Italie et à l'étranger, j'ai plusieurs fois eu l'honneur d'organiser des concerts inoubliables de ce duo magique.
Jusqu'à la dernière fois en Juin 2016, quand, après des années d'efforts et malgré des problèmes sans fin, y compris l'annulation à la dernière minute du vol Rome-Paris, quand je réussi à amener pour la première fois Nada en concert à Paris (et en France).

Accompagnée bien sûr par la magique guitare de Fausto Mesolella (bien que ce n'était pas son inséparable classique Gibson Chet Atkins, «L'Insanguinata » , qui n’avait pas pu voyager sur le vol trouvé au dernier moment grâce à un miracle).

Maintenant, la merveilleuse rencontre entre la voix intense de Nada, toujours plus belle et intense, et la guitare magique de Fausto, que plus qu’un seul instrument était un véritable orchestre, maintenant cette page extraordinaire de la chanson italienne est désespérément plus, parce que hier Fausto Mesolella nous a quittés pour toujours, même son grand cœur a donné forfait (comme cela était arrivé à deux autres grands artistes de sa région, Massimo Troisi et Pino Daniele).

Je devais rencontrer Fausto ce dimanche à Paris à l’occasion de son concert « Canto Stefano », avec Stefano Benni et lui parler d'un nouveau projet musical que je voulais lui proposer.
Maintenant, je suis étonné et en état de choc.

Et je voudrais partager avec vous mon dernier souvenir de lui, que j'ai imprimé dans l'esprit et dans le cœur, quand l'Octobre dernier à Paris à la fin du concert de présentation de son nouvel album « Canto Stefano », je lui ai dit " Fausto, enfin, après des décennies ou tu a donné ton génie et ta générosité dans des projets très réussis tels que Avion Travel et Nada Trio, qui ne seraient pas existé sans toi, mais étant toujours hors des projecteurs .... enfin  c'est "  ton projet " ...
et lui, avec un mélange de fierté et  mélancolique, il a dit: « Oui, c'est ça ... » .

Mais c'a duré que quelques mois ..... La vie peut être parfois très amère et pas très généreuse.

J'aurais tant d'autres choses à dire, mais je préfère vous donner l'occasion de voir ou re-voir le concert désormais unique de Nada et Fausto Mesolella du 17 Juin, 2016 à Paris (Salle des Fêtes de la Mairie du 13ème)
Vous pouvez le trouver ici grâce au cadeau de Mario Fiappo

Nada & Fausto Mesolella à Paris 17-6-2016 

Ciao Fausto, tu nous manques déjà trop, merci pour toute la beauté que tu nous à laissé

(Rambaldo degli Azzoni Avogadro)

 

Un destin ironique et cruel ….. Fausto Mesolella avait juste terminer dans son studio a Casera les enregistrement de l’album « La posa », avec Nada et Ferruccio Spinetti (bien connu en France pour son duo Musica Nuda). C’était le retour extraordinaire du NADA TRIO, 20 ans après leur premier album ensemble (aussi appelé Nada trio), un petit chef-d’œuvre, un des projets le plus appréciés en Italie, et pas seulement, des derniers décennies. Le jour avant la mort de Fausto, le 30 mars dernier, Nada c’était rendue à Caserta pour terminer le vidéo de « La posa », la seule chanson inédite du nouvel album…..

C’était le retour d’un trio magique, le chant intense et profond de Nada, la guitare brillante et liquide de Fausto Mesolella la contrebasse discrète et précise Ferruccio Spinetti. Ils avait déjà plus de 25 concert prévus en Italie, le début était fixé l’ 11 avril. Nous aurions bientôt pu les voir et écouter en concert aussi en France.

L'album "La posa" est sorti également le 7 avril.
Quel dommage, quel profond vide nous est resté......

 

un article en italien sur l'album "La posa"  CLIQUEZ ICI

 


Compteur de visite